Seyon

Mise en service de la centrale hydroélectrique du Seyon en décembre 2016

Rétrospective des travaux

La centrale hydroélectrique du Seyon


Quai Louis Perrier, entre l'école supérieure de droguerie et la Case à choc



En turbinant les eaux du Seyon, cette toute nouvelle centrale produit l'équivalent de la consommation d'électricité de 160 ménages par année. Une de ses particularités : sa façade qui a été conceptualisée par des élèves de l'Académie de Meuron; l'école d'arts visuels de Neuchâtel située juste à côté de la centrale! Elle sera dévoilée le jeudi 1er juin à 11h, lors de l'inauguration officielle.
 

Mise en service

C'est en fin d'année 2016 que Viteos a pu mettre en service les nouvelles installations hydroélectriques du Seyon et de la Serrière, qui étaient en construction depuis 2015. En raison des fortes pluies du printemps, les travaux ont pris quelque peu de retard par rapport à l'ambitieuse planification initiale, mais une fois les turbines installées et les derniers raccordements effectués, les deux centrales hydroélectriques ont pris leur revanche sur l'eau!

Tout comme la centrale hydroélectrique de la Serrière, cet ouvrage contribue directement à augmenter l’indépendance du canton de Neuchâtel en matière énergétique.

Fin des travaux


Viteos annonce la fin des travaux de la centrale hydroélectrique du Seyon pour dimanche 27 novembre, avec le démontage de la grue. La circulation sera ainsi rétablie dans les deux sens à la rue de l'Évole, où une zone de la route a été réservée pour les installations de chantier pendant plusieurs mois. Les premiers tests de turbinage pourront débuter et la centrale hydroélectrique produira ses premiers kilowattheures en décembre. Ce projet permet à Viteos de développer son offre d'énergie d'origine renouvelable au cœur même de la ville de Neuchâtel, avec une production d'électricité équivalent à la consommation de 160 ménages par année. 

Retard des travaux

Octobre 2016

Les précipitations abondantes des mois de mai et juin ont ralenti la progression des travaux. La mise en service de la centrale hydroélectrique du Seyon est prévue pour le mois de décembre 2016.

Quant au bâtiment de la nouvelle centrale hydroélectrique, il devra attendre début 2017 avant de se refaire une beauté! C'est l’Académie de Meuron, l'école d’arts visuels de Neuchâtel (également située sur le Quai Philippe Godet), qui a réalisé une création originale pour les façades de la centrale. 

 

Raccordements électriques

Octobre 2016

La centrale est déjà munie de sa turbine (qui convertit l'énergie hydraulique en énergie mécanique) et de son alternateur (qui convertit l'énergie mécanique en énergie électrique). Les différents raccordements sont effectués durant le mois d'octobre tout comme la finition du gros œuvre des travaux de la prise d'eau. 

 

Travaux préparatoires terminés

Juin 2016

C'est un important dispositif qui va être mis en place pour recueillir l'eau du Seyon à sa sortie de la galerie Saint-Nicolas (tunnel ci-contre). Afin de pouvoir effectuer ces travaux ainsi que la réfection du radier de la galerie (effectué par la Ville), il a fallu détourner l'arrivée des eaux. Les précipitations abondantes des mois de mai et juin ont ralenti la progression des travaux. Une grue a été posée afin de permettre le travail à flanc de rochers et assécher la galerie pour y débuter les travaux de la prise d'eau, qui sont maintenant en cours.

 

Pose de la conduite forcée

Avril 2016

Une première partie de la conduite forcée permettant d’acheminer l'eau jusqu'à la centrale électrique a été installée par Viteos en 2015. C'est par ce tube que l'eau, qui arrivera de la première cascade en amont, sera dirigée jusqu'à la turbine. Cette conduite forcée sera par la suite raccordée à une prise d'eau, véritable pièce maîtresse qui recueillera une partie de l'eau du Seyon en haut de la chute. Cette méthode permet à Viteos d'utiliser le maximum d'eau dont elle a besoin pour faire fonctionner la turbine, tout en laissant le débit de restitution prévu dans le lit de la rivière. 

La centrale électrique de turbinage

Mars 2016

La centrale électrique de turbinage des eaux du Seyon a pris forme en fin d'année 2015. Située à côté du parking de l’Ecole supérieure de droguerie, elle est visible depuis la route, sur le Quai Philippe Godet. L'eau y arrivera directement par une conduite forcée et fera tourner les pales de la turbine, installée à l'intérieur de la centrale. L'énergie mécanique produite sera alors transformée en énergie électrique par une génératrice et permettra d’alimenter comme prévu l’équivalent de 160 ménages.
L'intérieur de la centrale électrique va être équipée de l'ensemble des machines (turbine, alternateur, aspirateur de fond, ventilation, tableau de commande,…) nécessaire à son fonctionnement, jusqu'au mois de juin 2016. S'ajoutera également à cette partie technique un aspect convivial et artistique, puisqu'une œuvre d'art a été conçue spécialement pour la centrale électrique de Viteos. C'est l’Académie de Meuron, l'école d’arts visuels de Neuchâtel (également située sur le Quai Philippe Godet), qui a réalisé une création originale pour les façades de la centrale. Elle sera dévoilée dans le courant de l'été 2016. Plus d'informations suivront en temps voulu.

 

Informations générales

Projet de turbinage des eaux du Seyon aval

Viteos cherche en permanence à développer les sources d’énergie renouvelable. C’est dans ce contexte que l’entreprise va réaliser un projet hydroélectrique sur le dernier tronçon du Seyon proche des quais. Ce projet doit permettre de produire suffisamment d’énergie pour alimenter l’équivalent de 160 ménages. Dès le 24 août, ce projet entre dans sa phase de réalisation. Une première phase de travaux sera lancée à proximité du parking situé devant l’Ecole supérieure de droguerie, le long du Quai Philippe Godet. La deuxième étape, prévue durant le premier semestre 2016, concernera la construction de la prise d'eau située au nord de la rue de l'Évole.

Dès l'été 2016, une petite centrale hydroélectrique permettra de turbiner les eaux  du Seyon aval à Neuchâtel. Le projet, conçu et développé par Viteos, permettra d’alimenter en énergie l’équivalent de 160 ménages de quatre personnes, ce qui équivaut en termes de production – autre source d’énergie renouvelable développée par Viteos  -  à la production de l'installation photovoltaïque du stade de la Maladière. Les travaux se dérouleront en trois phases. La première phase débute le 24 août et se terminera courant novembre. Il s’agit pour Viteos de construire le bâtiment de la petite centrale électrique de turbinage des eaux du Seyon. Ces travaux entraîneront la suppression provisoire de quelques places de parc à proximité du chantier.

Dans une seconde phase, Viteos  installera  la conduite forcée permettant d’alimenter les turbines de la centrale électrique. Compte tenu de l'importance d'un tel chantier, ces travaux entraîneront quelques nuisances temporaires pour les riverains et la circulation routière.

Après l’hiver, soit au début de l’année 2016, Viteos s’attaquera  à la dernière phase du projet : construction de la prise d’eau et raccordement à la conduite forcée. Cette phase devrait se terminer au cours de l'été 2016 en adaptant le rythme de travail au débit très variable du Seyon. Au terme de ces travaux, c’est une petite centrale permettant d’alimenter en électricité renouvelable quelque 160 ménages de quatre personnes qui sera opérationnelle. 

Avec ce projet, Viteos pourra encore développer son offre d’énergie renouvelable au cœur même de la Ville.